BloGoyavi, le blog des acteurs du bien-être

Massage et lâcher prise

Publié le
  • Massage et lâcher prise

C’est quoi ce lâcher prise ?! « Lâcher prise, respirez » 3 mots qui posent question.  Lâcher quoi exactement ? Comment y arriver ?

 

Souvent mes clients me posent ces questions, se sentant parfois coupables de ne pas arriver à se laisser aller pleinement à la détente, au recevoir. N’arrivant pas à « faire la coupure avec la course quotidienne.

« Lâcher » signifie t-il donc, abandonner ou plutôt mettre de côté le temps d’un instant ce qui nous pollue ?
« Lâcher » nous permet-il la légèreté de la pensée, du geste, de la parole ?
Faut-il s’aimer pour lâcher prise ou le lâcher prise permet-il de s’aimer ? Ah s’aimer, vaste sujet !!
Est-ce ôter un habit trop étriqué, trop lourd, un déguisement qui nous cache, ou cela nous rend-il vulnérable ?
Bien des questions auxquelles chacun trouvera sa piste de réponse, et le désir ou non de méditer sur le sujet.

Il est question de la juste présence à soi et de la juste distance à l’autre.

Se laisser aller naturellement à la rêverie, redonner sa place à l’inconscient, ainsi peut-être se rapproche-t-on de la possibilité de lâcher prise. Prendre du recul, de la hauteur sur une situation, l’éclairer d’une lumière nouvelle nous en permet une autre lecture et une autre analyse. Lecture parfois plus objective et plus légère. Cette légèreté nous autorise le détachement sans pour autant perdre le sens des réalités. Être à soi avec douceur, en profitant de l’instant présent. Se respecter dans cette juste présence, une authenticité dans sa relation à soi et à l’autre.

La quête …

Choisir, grandir, se positionner, décider avec notre libre arbitre en fonction de nos valeurs, de notre sens de l’éthique et de ce qui est juste pour nous-même déroule le tapis rouge au lâcher prise physique et psychique. La quête du sens et ses priorités est la fondation solide nécessaire pour se laisser aller aux plaisirs de la vie et s’autoriser à recevoir du bien-être, d’où qu’il vienne (le bien-être faisant intégralement partie de la définition de la santé donnée par l’OMS). Accepter que quelqu’un prenne soin de nous c’est s’offrir un cadeau. Le cadeau du cœur.

Corps et Ames

Il n’y a pas de dichotomie entre le corps et l’esprit. La relaxation corporelle aide la psyché à se poser. Et vice versa, si l’esprit s’autorise du répit alors nous pouvons accueillir les sensations positives du corps et la porte s’ouvre aux sensations de plaisir, de détente, et aux émotions. Pendant le massage, le corps et l’esprit baignent dans un flot incessant d’hormones de bien-être (l’ocytocine) et antalgique (l’endorphine). Les pensées parasites diminuent jusqu’à disparaître, pour laisser place à la sensualité au sens littéral du terme : Eveil des sens. Nous sommes toujours conscient, « sur terre » mais à un autre niveau de réalité.

Le « chronos » n’existe plus, le temps est succession d’instants libérateurs :

  • Relâchement de tensions musculaires ; 
  • Ouverture des articulations ;  
  • Circulation corporelle plus fluide ; 
  • Légèreté du corps ; 
  • Pensée claire ; 
  • Oxygénation des cellules ; 
  • Respiration de plus en plus ample ; 
  • Esprit calme.

Quant au praticien qui vous masse avec grâce et prend soin de vous, il est en contact avec vous en pleine conscience de la différence des places ; c’est cela la juste distance. Il n’est pas à votre place, il ne prend pas vos douleurs ni vos souffrances, il sait les entendre et vous masse ensuite en conscience avec tout son professionnalisme.


Je n’ai pas la prétention de faire le tour de la question, loin de là, qui philosophiquement, scientifiquement, éthiquement, etc …est questionné, discuté et le sera encore des milliers de fois bien sûr.
Je souhaite seulement permettre l’émergence d’une réflexion de la part de chacun qui se questionne sur le sujet, sur sa capacité ou non à recevoir un massage, et se demande ce qui se joue dans ces moments-là.

Nous pourrions évidemment aborder la relation de confiance entre le praticien et le massé, mais aussi l’amour au sens universel « agapé » de l’être humain pour donner et recevoir un massage de bien-être……mais j’ai volontairement fait le choix d’évoquer ce fameux lâcher prise dont on entend tant parler et qui n’est d’ailleurs peut-être pas le terme si approprié que cela.

Chacun lui donnera donc le mot qu’il veut ou qu’il peut.

Je vous souhaite de beaux massages et de divins instants à vous-même.


Par Carole Matassoni
Praticienne en massage Bien Être
Formatrice en Toucher Massage
www.carole-matassoni.com 

je fais découvrir ce produit à mes amis

Les commentairesVous devez être connecté pour ajouté un commentaire