BloGoyavi, le blog des acteurs du bien-être

Les clients en parlent : le shoggi – petit banc de bois incurvé

Publié le
  • Les clients en parlent : le shoggi – petit banc de bois incurvé

Lorsque Gauthier SONNTAK, qui avait fait l’acquisition d’un shoggi sur Goyavi.com, nous a appris qu’il était kinésithérapeute et qu’il utilisait le shoggi pour la rééducation des postures de ses patients, nous n’avons pas résisté à en savoir davantage. Interview.

 

 

Bonjour. Quel est votre parcours ?

Kinésithérapeute depuis 1997, j’ai d’abord exercé en milieu hospitalier auprès d’enfants lourdement handicapés. Depuis 2012, je me suis installé dans un cabinet paramédical en métropole lilloise, à Villeneuve d'Ascq. Comme Lille possède un gros Conservatoire, j’ai été sensibilisé aux problèmes liés à l’activité musicale intensive de tous ces étudiants et professionnels de la musique qui venaient me consulter. J’ai donc passé un Diplôme Universitaire de Rééducation des musiciens pour me spécialiser.

 

En quoi consistent ces problèmes spécifiques rencontrés par les musiciens ?

Lorsque vous jouez d’un instrument 3 à 5 heures par jour, pour votre corps vous êtes un peu comme un sportif de haut niveau, mais à l’inverse des sportifs, vous n’avez pas de coach pour apprendre à le préserver. Il est donc important de faire des exercices de musculation, notamment du grand dentelé (muscle qui tient l’omoplate) car il n’est souvent pas assez musclé.

De plus, beaucoup de musiciens jouent debout et de nombreux instruments sont asymétriques. Le corps compense donc par des postures qui peuvent devenir douloureuses sur le long terme.

 

Que vient faire le shoggi en bois dans cette histoire ?

J’ai découvert le shoggi par le biais d'une connaissance grenobloise qui utilisait cette sorte de petit tabouret pour « posturer » ses patients musiciens. Sur ses conseils, je décidais moi aussi d'en acheter un. J’ai de suite adhéré : il est léger, facile à transporter avec sa petite taille et comme il est en bois, il offre une assise plus tonique que lorsqu’on s’assoit sur du mou.

J’ai choisi Goyavi pour mon achat car le site me paraissait agréable visuellement et le prix attractif.  La description du shoggi était par ailleurs très complète.

 

Comment utilisez vous le shoggi avec vos patients?

J'utilise le shoggi pour les aider dans leur travail postural. Une séance normale dure environ 1h durant laquelle je fais travailler le musicien avec son instrument. Le shoggi permet de court-circuiter une partie des membres inférieurs (puisqu’ils sont assis) avec un tronc qui va s’incliner légèrement vers l’avant. Le travail effectué avec le shoggi participe ainsi au redressement du centre gravité vers l'avant. Il va aussi faciliter l’éveil du hara pour obtenir un bassin et un tronc toniques qui soutiendront bien le dos.

 

La posture est donc cruciale ?

Effectivement, elle peut même influencer la prestation du musicien. Par exemple, un flutiste qui appuie trop sur sa flute va rétrécir le son. Il est donc nécessaire d'avoir une posture adéquate. Durant mes séances je fais travailler au maximum mes patients avec leur instrument pour trouver avec eux la bonne posture, même si chaque séance est différente. C’est ce que j’aime dans ce travail : cet exercice de recherche et d’équilibre pour s’adapter à la physiologie du musicien et à la posture exigée par son instrument. Par exemple, pour un guitariste dont la taille des mains et des doigts ne permet pas la position optimale, nous devrons trouver avec le musicien un bon compromis pour qu’il puisse jouer à un haut niveau sans se faire mal.

 

Avez-vous des recommandations particulières pour nos lecteurs, pour bien s’asseoir sur un shoggi ?

Pour bien travailler sa posture, asseyez-vous sur le shoggi en écartant les genoux dans l’axe des hanches. Autrement dit : genoux et hanches ont le même écartement. Un bon alignement de nos articulations permet une meilleure transmission, à chaque étage corporel, de la réponse du sol à notre poids et une normalisation de notre tonus postural. Attention à ne pas tordre non plus les pieds vers l’extérieur. On doit sentir du poids sur ses genoux sans pour autant que ceux-ci soient écrasés – parfois je mets des balles sous les genoux pour en prendre conscience. Placer le bassin ni trop en arrière ni trop en avant afin de ne pas accélérer les courbures de la colonne vertébrale comme la lordose. Incliner légèrement le tronc vers l’avant puis bien respirer.

 

Vous qui observez les postures de différentes physionomies sur le shoggi, pour quelles personnes est-il le mieux adapté ?

Avec sa hauteur à l’avant de 15 cm et à l’arrière de 17 cm, je recommande le shoggi en bois vendu sur Goyavi pour les personnes mesurant jusqu’à 1,70 mètres. Toutefois, tout dépend de l'utilisation que chaque personne en fait : ma recommandation s’applique surtout si vous cherchez à travailler la tonicité de votre posture avec le shoggi. Mais pour ceux qui veulent l’utiliser pour de la méditation ou une position de détente, il peut très bien convenir à des personnes plus grandes.


Merci !

 

 

Pour consulter Monsieur SONNTAK, kinésithérapeute spécialisé dans la rééducation posturale des musiciens : Cabinet paramédical – 142 rue de Lannoy – 59650 VILLENEUVE D’ACSQ - FRANCE

je fais découvrir ce produit à mes amis

Les commentairesVous devez être connecté pour ajouté un commentaire