BloGoyavi, le blog des acteurs du bien-être

Développement personnel, spiritualité et ésotérisme : à la frontière du bien-être ou pas seulement ?

Publié le
  • Développement personnel, spiritualité et ésotérisme : à la frontière du bien-être ou pas seulement ?

Se sentir bien, dans son corps, dans sa tête, dans sa vie… nous savons tous plus ou moins ce que ce c’est. Mais le bien-être, c’est quoi au juste ? Qu’entend-on par là ?
…Piste de réflexion, issue des fruits de nos recherches et qui n’engage que notre vision du moment - construite grâce à une multitude de belles rencontres (un des magnifiques avantages de notre métier !).

 

Faites le test autour de vous : demandez à votre entourage ce qu’ils s’attendent à trouver sur un site dédié au bien-être… Bien souvent, les évocations spontanées sont de l'ordre du physique : spa, massage, sport, soins ou produits cosmétiques...

Pourtant le bien-être ne se limite pas à l’aspect physique. Ce n’est qu’une de ses composantes. Le bien-être, c’est aussi une recherche intérieure.

A son premier niveau, on trouve le désir de développer son plein potentiel, d’exprimer sa pleine puissance, que ce soit à travers le coaching, ou les séminaires, coffrets et livres de développement personnel. C’est une sorte d’élan vers soi, qui passe forcément par la connaissance de soi et des autres et de nos modes d’interaction. Les cartes de tarot peuvent ici être un très bon support de la connaissance de soi - tarot qui n’est pas forcément le réputé tarot de Marseille ; certains jeux comme les tarots d’Osho sont ainsi plus faciles d’accès.
Mais quand cette recherche naît d’une prison intérieure ou d’une douleur à surmonter, le développement personnel fait place à la thérapie. Ceux qui ont besoin de trouver mentalement des réponses s’orienteront vers la psychanalyse, ceux qui ont besoin de gérer leurs émotions ou cesser de faire tourner ces pensées ruminantes dans leur tête s’orienteront vers des thérapies émotionnelles ou corporelles.
Le plus souvent, nous restons ici dans les corps énergétiques que sont les corps éthérique (lié au corps physique), émotionnel (ou corps astral) et mental. Sylvie Nach, l’auteur de « Ces armes qui nous ont tués » dit ainsi que la dépression est le signe d’un corps mental qui n’est plus centré, qui est parti.

A son deuxième niveau, la recherche intérieure évolue en une quête plus globale de sens. Qu’est-ce que la vie ? Pourquoi suis-je ici ? Quelle est ma mission sur terre ? … C’est un véritable appel de l’âme. Lorsque celui-ci est pleinement assumé, il s’exprime ouvertement par une quête spirituelle.
Certains d’entre nous trouvent la réponse dans la religion ou dans des enseignements comme le zen ou le Bouddhisme. Au niveau des pratiques, nous retrouverons par exemple ici la prière et méditation - avec ou sans cierge et bol tibétain pour les accompagner. Nous sommes ici dans la quête spirituelle.
D’autres sentent ce lien vers une dimension supérieure, sans pour autant le rattacher consciemment à son caractère divin ou sacré. Ils peuvent alors se tourner vers l’ésotérisme – dont l’origine a été magnifiquement expliquée par l’auteur, philosophe, sociologue et historien des religions (wahou ! quelle bio !) Frédéric Lenoir.
L’ésotérisme exige une initiation tout en intégrant la conscience de dimensions supérieures et invisibles au commun des mortels. On y retrouve ainsi une kyrielle de disciplines tout aussi différentes les unes que les autres, de la magie en passant par la radiesthésie.

Mais quoi qu’il en soit, que l’on parle de massages, de développement personnel, d’ésotérisme ou de spiritualité, tous selon nous sont des dimensions du bien-être. Certains de nos confrères comme la boutique ecce-diffusion.fr regroupent ainsi ouvertement toutes ces disciplines. Toutes répondent en effet à un même appel : la recherche d’un bien-être général pour se sentir bien à tous les niveaux : chez soi, dans son corps, dans sa tête… et dans son âme !

je fais découvrir ce produit à mes amis

Les commentairesVous devez être connecté pour ajouté un commentaire